La Géométrie du flirt commence à Toulouse

C'est le titre de mon exposition au Château d'Eau de Toulouse du 8 juin au 9 septembre et du livre qui parait aux éditions Contrejour à cette occasion.

De châteaux en châteaux, les troubadours allaient chantant en langue d’Oc le fin’amor, grand jeu de séduction et passion idéalisée entre un chevalier et sa dame dont le raffinement et la sensualité enflammaient l’imaginaire des cours d’amour.

C’est donc à Toulouse, ma ville natale et berceau de l’amour courtois que je viens célébrer à ma façon ce rituel chevaleresque, ancêtre du flirt, que la photographie m’a permis de pratiquer dans les règles de l’art.

L’appareil photographique est un instrument de séduction qui me sert à rencontrer des filles, à briser quelquefois le mur de l’indifférence et à égayer les couloirs souvent glauques de la réalité. Je n’ai cure de passer pour un artiste, encore moins pour un photographe professionnel que l’on mesure au volume du matériel qui pèse sur son ventre et à la longueur des objectifs qui se dressent héroïquement  devant son visage.

Les rencontres se font partout. Ce qui m’intéresse en premier lieu, c’est de capter le moment où toutes ces filles sont en déséquilibre, désemparées, déstabilisées, enfin disponibles pour un autre temps, une rencontre dont le but ultime et la récompense seront l’acte photographique lui-même, un  moment de grâce épiphanique.

Ce flirt photographique que j’ai entamé en 1982 à Paris puis que j’ai poussé sur les plages italiennes a pris fin par la force de l’âge  lorsqu’une jeune fille en maillot de bain m’a appelé, avec beaucoup de gentillesse, « Monsieur ». J’ai alors pensé qu’il était temps d’en faire un livre, après m’être pendant près de trente ans décalé du quotidien dans une espèce de nomadisme romanesque.  La Géométrie du Flirt est en quelque sorte  l’expression à la fois esthétique et sentimentale de cette recherche. 

Le livre est préfacé par  Frédéric Shiffter, un trés beau texte " A l'ombre des petites madones des plages".

Je recommande vivement son blog le plus pertinent et le plus impertinent :lephilosophesansqualits.blogspot.com


Vernissage le 8 à partir de 18 h, venez nombreux !