Stromboli


Une première fois, je me suis embarqué pour Stromboli, émerveillé comme un enfant ouvrant les pages d’un album afin de retrouver dans les paysages et les couleurs ses personnages préférés. Les miens étaient en noir et blanc et dans la fureur du volcan et de la lave, se cachaient les amours tumultueuses de Roberto Rossellini et d’Ingrid Bergman.

Puis dans un deuxième voyage, j’ai pris la main de  Gino, la femme que j’aimais et l’île tout à coup s’est mis étrangement à lui ressembler.

Collection Cahier de voyage

Contrejour, 1991